Esthétique de la bouche et du sourire

 

Au fil du temps, la diminution de l’hydratation cutanée génère différents types de rides. Grâce aux progrès récents de la médecine esthétique, il est devenu possible, d’en prévenir la survenance ou de restaurer l’apparence native de la bouche, et la beauté du sourire.

La perte progressive de l’Acide Hyaluronique présent naturellement dans l’organisme constitue la cause essentielle de l’altération des tissus.

L’injection d’un Acide Hyaluronique de synthèse en permet une réhydratation satisfaisante. Toutefois la durée de son efficacité, il faut le savoir, se situe, dans une fourchette, suivant la nature des personnes, entre six et dix mois, un an au mieux.

Le traitement pourra être renouvelé régulièrement sans inconvénient pour la santé. Il est biocompatible et ne nécessite pas de test d’allergie.

La nature résorbable de l’Acide Hyaluronique de synthèse rend son emploi très sûr. Après quelques mois, on l’a vu, ses effets s’estompent contrairement à divers traitements à effets irréversibles pas toujours souhaités.

En ma qualité de chirurgien-dentiste ce sont exclusivement la bouche et son environnement qui entrent dans mon champ de compétence.

Pour ce type d’intervention souvent perçue comme pénible à supporter pour ne pas dire plus dans d’autres environnements, j’ai adapté à partir de ma pratique quotidienne de l’anesthésie, une méthode maîtrisée qui n’agit pas seulement en surface, mais garantit une absence totale de douleur.



Possibilités offertes par l’intervention :


Au niveau des lèvres, elle permet de :


  • Remodeler l’ourlet de leur contour,
  • Leur redonner le volume perdu,
  • Combler les ridules péribuccales (en particulier de la lèvre supérieure).
     

Autour des lèvres, elle permet de :


  • Combler les rides des sillons nasogéniens (celles qui cheminent de la base du nez aux coins des lèvres),
  • Atténuer les plis d’amertume (du coin des lèvres vers le menton),
  • Réduire un sillon mentonnier trop prononcé (sous la lèvre inférieure),
  • Atténuer des cicatrices en creux.
   Retour aux articles