Parodontologie


Au commencement, de petits saignements lors du brossage vous alertent, et vous constatez parfois une petite inflammation localisée sur la gencive autour d’une ou plusieurs dents, pas toujours douloureuse. Vous avez déjà renforcé votre hygiène dentaire en soignant votre brossage, utilisé un fil dentaire, et des bains de bouche conseillés à raison par votre pharmacien pour les premiers soins, mais ces signes d’inflammation, rougeurs, saignements ou gonflement de la gencive persistent ou s’étendent, une consultation en Cabinet dentaire s’impose. Une gingivite est en train de s’installer.


 

 

Nous chercherons ensemble l’origine possible de vos problèmes, en analysant votre pratique personnelle, vos éventuels problèmes de santé qui peuvent être liés à vos tracas.
Au stade précoce, un détartrage sera la première étape. Il éliminera la plaque bactérienne, le tartre visible ou sous- gingival. Cette étape doit être très minutieuse. Le détartrage peut traiter également une halitose, ou mauvaise haleine (odeur considérée comme mauvaise). La plaque dentaire insuffisamment traitée n’est pas la seule cause des halitoses, elle peut trouver aussi son origine dans une gingivite, une carie ou sous une couronne dentaire. Toutefois, d’autres causes qui sortent de la compétence du chirurgien-dentiste peuvent également expliquer la survenance d’une halitose. Cette nuisance est extrêmement fréquente.
Après avoir analysé votre cas personnel lors de cette première intervention, je vous remettrai par écrit mes recommandations pour vos soins bucco-dentaires quotidiens tels qu’il vous faudra les pratiquer soigneusement. Il sera peut-être nécessaire, en outre, de vous rédiger une ordonnance.




 

Si l’atteinte est plus profonde, elle sera suivie d’une autre étape, un véritable curetage sous-gingival des tissus atteints, du parodonte, éliminant le tartre persistant en profondeur. Bien entendu, afin d’être parfaitement indolore, je vous pratiquerai une anesthésie locale.
En parodontie, moins de temps se sera écoulé entre la première alerte (votre constat de saignement par exemple, ou un début de déchaussement d’une ou plusieurs de vos dents), et votre décision de venir me consulter, moins les lésions auront eu celui de s’étendre. Corollairement, moins de temps s’écoulera, plus notre tâche (la mienne pour la parodontie, la vôtre pour l’adaptation de vos soins quotidiens) en sera facilitée pour aboutir à votre guérison.
À défaut d’une action déterminée au fauteuil, l’infection continue d’évoluer, des poches parodontales peuvent se développer, ou s’accentuer, et votre parodontite s’aggrave, avec un risque sérieux de pertes dentaires importantes pouvant aller dans certains cas jusqu’à une édentation.


  Retour aux articles                                         Suivant