Cependant, votre problème peut n’avoir été déclenché que par un traumatisme très localisé, parfois douloureux, et se résoudre rapidement par une simple mais opportune intervention.


Il faut attirer l’attention sur le fait que le plus souvent la maladie parodontale se développe en silence, sans douleur. Votre attention n’a pas été alertée.

Pourtant les maladies silencieuses ont souvent des conséquences sérieuses lorsqu’elles sont enfin identifiées ; il faut rester à l’écoute fine de sa personne et ne pas hésiter à consulter pour lever un doute.


On associe souvent ces affections à l’avancement en âge. Il est toujours étonnant de constater que cette maladie peut débuter avant l’âge de trente ans. Certaines même pendant l’enfance.
On croit trop souvent en absence de carie apparente que tout va bien. Mais les dents se perdent aussi bien par des problèmes parodontaux non perçus, donc non traités.


Il faut savoir que, aux facteurs individuels s’en ajoutent d’autres liés à certains évènements de la vie, à certaines pathologies (immunitaire, vasculaire, diabète, etc..), voire à une origine héréditaire.

 

En effet, l’hérédité étant souvent en cause, n’oubliez pas que vos enfants pourraient connaître un jour les mêmes difficultés, car des gènes de susceptibilité aux parodontites ont été identifiés.


Elles concernent finalement toutes les tranches d’âge.

Il est prudent de ne pas laisser s’installer ce qui apparaît comme une simple gingivite, elle peut se révéler apte à migrer en parodontite.
Demandez à votre partenaire, que vous embrassez souvent ce qui est conseillé pour d’excellentes raisons, de vous accompagner, vous pourrez ainsi éviter un risque mutuel par ricochets.
Par ailleurs, l’installation chronique de germes peut engendrer des infections focales.

La récidive peut être évitée si votre information sur votre conduite à tenir est suivie d’effet, et si vous consultez régulièrement pour un contrôle de la plaque dentaire. À un autre stade de l’évolution d’une parodontite, souvent lié à la présence de caries profondes, le phénomène infectieux affecte une large partie de, et du desmodonte, et de l’os périapical, il s’agit alors d’une périodontite aiguë. Elle s’accompagne de douleurs vives notamment lors de la mastication. Il faut agir par un traitement d’urgence. Mais «le pire n’est jamais certain !».



   Retour aux articles